Livraison à 3 € et offerte à partir de 50 €

analyser la composition des cosmétiques

Analyser la composition des cosmétiques en 3 étapes

Malheureusement, la majorité des produits cosmétiques contiennent des substances irritantes, allergisantes, dangereuses ou même polluantes. Pour prendre soin de votre corps et de la planète, il est donc important de savoir reconnaître les options plus saines et écologiques.

Comment analyser la composition des cosmétiques ? On vous donne la marche à suivre en 3 étapes.

Composition et cosmétiques : ce qu’il faut savoir

liste ingrédients cosmétiques

L’INCI est la nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients). Elle est obligatoire en Europe pour les cosmétiques depuis 1998. Concrètement, elle représente l’obligation des fabricants d’indiquer sur les emballages la liste complète des ingrédients qui composent leurs produits cosmétiques.

Les informations à savoir concernant l’INCI :

  • Les ingrédients d’un produit cosmétique sont toujours classés par ordre de concentration. Autrement dit, l’ingrédient le plus concentré apparaît en haut de la liste.
  • Les ingrédients qui représentent moins d’1 % de la composition d’un produit sont, la plupart du temps, classés dans le désordre.
  • Le nom des molécules et les noms usuels sont indiqués en anglais. Les extraits de plantes sont, quant à eux, inscrits en latin. Cela permet de favoriser la compréhension de l’INCI à l’international.
  • Les colorants utilisés sont indiqués en toute fin de liste et inscrits sous la forme “CI (Colour Index) + 5 chiffres correspondant à la teinte” (exemple : CI 59040 pour le vert).
  • L’ensemble des ingrédients parfumés sont réunis sous l’appellation “Parfum”.

Vous l’aurez compris, les 5 premiers ingrédients de la liste représentent généralement 70 à 80 % de la composition d’un produit cosmétique et sont ceux qui doivent attirer le plus notre attention.

Ces dernières décennies, un grand nombre d’ingrédients jugés dangereux pour la santé ont été interdits en Europe. Cependant, certains composants à risque sont encore autorisés et utilisés par de nombreux fabricants

Il existe 2 catégories d’ingrédients qu’il est préférable d’éviter dans les cosmétiques :

  • Les perturbateurs endocriniens, qui sont des ingrédients qui modifient, miment ou bloquent l’action d’une hormone et ainsi perturbent le fonctionnement normal d’un organisme.
  • Les composants pétrochimiques, qui sont des ingrédients issus du pétrole utilisés par certains fabricants pour réduire les coûts. Certains d’entre eux peuvent être cancérigènes, irritants ou provoquer des allergies.

Les 3 étapes à suivre pour analyser la composition des cosmétiques

Vous souhaitez utiliser des produits cosmétiques naturels, sains et respectueux de l’environnement ? Voici les étapes à suivre pour décrypter et analyser la composition des cosmétiques.

Étape 1 : Connaître les ingrédients à éviter

ingrédients dangereux

La première étape pour analyser la composition des cosmétiques, c’est de repérer les ingrédients dangereux et de les éviter à tout prix.

De nombreuses substances communément utilisées par les fabricants dans nos produits cosmétiques du quotidien représentent des risques pour la santé. En voici quelques-unes que nous vous conseillons fortement d’éviter.

IngrédientAppellations INCIRisques
AlcoolAlcohol, Alcohol denat, Benzyl Alcohol (Cosgard).C’est un ingrédient qui peut être extrêmement irritant et asséchant s’il fait partie des ingrédients principaux d’un produit. Il est donc à éviter absolument s’il est placé tout en haut de la liste, mais pas nocif s’il est en bas de la liste.
AlkylphénolsINCI : Propylphénol, Nonylphénol, Nonoxynol, OctylphénolLes alkylphénols sont des agents émulsifiants. Souvent utilisés dans les produits cosmétiques mais aussi dans les spermicides, ils sont soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, d’être cancérigène et d’avoir des effets négatifs sur la fertilité et sur le fœtus.
BHA et BHTE320Ce sont des antioxydants et conservateurs qui font souvent partie de la composition des crèmes hydratantes et des rouges à lèvres. Ce sont des perturbateurs endocriniens qui sont également potentiellement cancérigènes.
DEALauramide DEA, Cocamide DEACorrecteurs d’acidité, ces composants sont cancérigènes.
Ethers de glycol2-phénoxyéthanol, PhénoxytolSolvants parfois utilisés comme parfums, ils sont très irritants pour la peau et peuvent provoquer des allergies. Considérés comme perturbateurs endocriniens, ils provoquent des troubles de la reproduction chez l’homme et sont soupçonnés d’être cancérigènes.
Libérateurs de FormaldéhydeDMDM hydantoin, Methenamine, Diazolidinyl urea, Imidazolidinyl urea, Quaternium-15Ce composant est un conservateur irritant et allergisant ainsi qu’un cancérigène reconnu.
Huiles minéralesMineral Oil, Paraffinum liquidum, Cera Microcristallina, PetrolatumIssues de la pétrochimie, ces substances sont très néfastes et forment un film occlusif sur la peau.
Huiles et cires de siliconesDimethicone, Amodimethicone, Stearyl dimethicone, Cyclohexasiloxane, Cetyl dimethicone copolyol, Phenyl trimethicone, terminaisons en -one, -aneTrès utilisées dans les shampoings et les fonds de teint, ces substances apportent de la douceur et un effet “lisse” aux cheveux et à la peau.
ParabènesButylparaben, parahydroxybenzoate de propyle, Methylparaben, Ethylparaben, Propylparaben, E214 à E219, parahydroxybenzoate de méthyleCe sont des substances utilisées comme conservateurs dans une grande variété de produits. Il sont allergisants, perturbateurs endocriniens et potentiellement cancérigènes.
PEGPolyéthylène glycol (PEG), Polypropylène Glycol (PPG), PEG-6, PEG-8, PEG-40, PEG-100Ce sont des agents tensioactifs, humectants ou émulsifiants souvent utilisés dans les cosmétiques pour apporter de la douceur et de la consistance aux crèmes. Ils sont soupçonnés de provoquer des cancers du sein, et obtenus à partir de procédés chimiques utilisant des gaz toxiques.
Phtalatesterminaison en -Phtalate, Diisodecylphtalate, Parfum, FragrancePerturbateurs endocriniens et cancérigènes soupçonnés (cancer du sein et des testicules), ce mélange de produits chimiques est souvent caché dans les cosmétiques derrière les appellations “Parfum” ou “Fragrance”.
Sels d’aluminiumAluminiumBeaucoup utilisés dans les déodorants en tant qu’anti-transpirants mais aussi dans certains dentifrices et médicaments, ils sont cancérigènes et suspectés de provoquer, sur le long terme, des effets néfastes sur le système nerveux.
Sulfates – SLS et ALSSodium Laureth Sulfate, Ammonium Lauryl Sulfate, Sodium Lauryl SulfateCes agents moussants, tensioactifs, émulsifiants utilisés dans les gels douches, shampoings et dentifrices sont très irritants, desséchants et agressifs pour la peau. Utilisés de manière fréquente, ils détruisent les barrières naturelles de l’épiderme, qui se retrouvent exposé à diverses maladies. Ce sont également des perturbateurs endocriniens reconnus et ils sont soupçonnés de provoquer des cancers du sein.
TriclosanTriclosan, TCL, Trichlorine, Cloxifenolum, Aquasept, Irgasan, Gamophen, DP300, Ether de diphényle d’hydroxyle, Lexol 300Il s’agit d’un conservateur que l’on retrouve principalement dans les produits anti-acné et les dentifrices. Extrêmement irritant pour la peau, c’est un perturbateur endocrinien et cancérigène reconnu. De plus, il rend plus résistant aux antibiotiques.

Étape 2 : S’aider d’outils

dentifrice solide

Nous avons bien conscience que nous n’avons pas tous le temps ni l’envie d’apprendre la liste des ingrédients à éviter par cœur et de passer 10 minutes à décrypter chaque produit.

Heureusement, de nombreux outils nous aident aujourd’hui à analyser la composition des cosmétiques. C’est le cas notamment de l’application mobile Yuka, qui permet de scanner le code barre des produits et d’analyser leur composition en quelques secondes.

L’application passe au crible l’ensemble des ingrédients qui composent le produit, qui se voit ensuite attribuer une note sur 100 selon la présence de composants cancérigènes, allergènes ou irritants ou de perturbateurs endocriniens. 

Le produit se voit également attribuer une pastille selon son bilan globale :

  • Verte : sans risque ;
  • Jaune : risque faible ;
  • Orange : risque modéré ;
  • Rouge : risque élevé.

Pour en savoir plus sur le système de notation de Yuka, rendez-vous sur cette page.

Avec ses 7 ingrédients 100 % naturels, notre dentifrice solide est fier d’afficher la note de 100/100 sur cette application !

Pour aller encore plus loin dans l’analyse ou si vous avez un doute sur un ingrédient en particulier, La Vérité sur les Cosmétiques est une banque de données qui vous permet de vous informer sur un composant cosmétique particulier ou de déterminer le profil complet d’un produit. Il vous suffit de renseigner le nom du composant, puis vous obtiendrez sa fonction (soin de la peau, conservateur, etc.) ainsi que sa nature, accompagnés d’une évaluation allant de “très bien” à “déconseillé”.  C’est donc un outil très complet qui nous aide à analyser la composition des cosmétiques plus facilement.

Étape 3 : Se fier aux labels

labels écologiques

Enfin, des labels de plus en plus stricts nous aident au quotidien à analyser la composition des cosmétiques. Il existe par exemple :

  • COSMOS, un label européen ayant pour but de promouvoir l’utilisation d’ingrédients issus de l’agriculture biologique, et favorisant une production et une transformation respectueuses de la planète et de la santé.
  • Nature et Progrès, une mention très restrictive et stricte qui, en plus de contrôler la composition des cosmétiques ainsi que leurs emballages, comprend également un volet social et solidaire.
  • NaTrue, un label délivré aux produits dont les formules sont sans OGM, composés d’ingrédients naturels et bio, sans colorants ni produits pétrochimiques.

Cependant, gardez en tête qu’un produit non labellisé n’est pas forcément mauvais. En effet, l’obtention de ces certifications est souvent longue et onéreuse, un coût qui est souvent répercuté sur le prix des produits ! Certaines marques naturelles et éco-responsables (c’est le cas d’OOPLA) font ainsi le choix de proposer des produits 100 % éco-responsables et abordables qui ne sont pas labellisés.

Vous l’aurez compris, si les labels peuvent vous aider à faire le tri, il est plus intéressant d’apprendre à analyser la composition des cosmétiques en vous aidant de certains outils afin de ne pas passer à côté de marques intéressantes 😉

analyser la composition des cosmétiques
Vous aimez ? Partagez !
Laisser un commentaire
Frais de port réduits

3 € en France métropolitaine

Livraison offerte en France

à partir de 50 € d'achats

Service client réactif

sympa et disponible

Paiement 100 % sécurisé

Visa / CB / MasterCard / Amex

newsletter écolo oopla

Inscris-toi à notre newsletter

  • Pour recevoir chaque mois un concentré d’écologie 
  • Et -10% sur ta prochaine commande