Retour en haut

L’eau douce de plus en plus mal répartie sur Terre

Equipe OOPLA 17/07/2018 0 commentaire

Dernière modification le

De récentes observations satellite de la Nasa révèlent l’évolution des réserves d’eau de la planète au cours des 15 dernières années.
 
Les chercheurs de la Nasa ont étudiés l’évolution des nappes d’eau de surface et souterraines entre 2002 et 2016. La carte qui synthétise ces recherches permet de constater que la répartition de l’eau sur Terre a largement été modifiée au cours des 14 dernières années. Sur les 34 zones étudiées, 23 ont vu leur disponibilité en eau baisser tandis que 11 ont vu leurs réserves augmenter.
répartition eau terre

La carte montre clairement les variations des niveaux des réserves d’eau douce. En orange, les régions qui ont le plus perdu d’eau et en violet de celles qui en ont gagné. © Harry Stevens, Axios, M. Rodell et al., 2018

Sans surprise, le Groenland est le plus grand perdant de cette étude puisqu’il a vu fondre ses réserves d’eau de près de 279 gigatonnes par an entre 2002 et 2016. Cela représente tout de même 267 000 milliards de bouteilles d’un litre en moins chaque année. Deuxième sur la liste : l’Antarctique avec 127,6 Gt d’eau en moins chaque année.

changement climatique

Améliorer notre gestion de la ressource et la coopération entre Etats est indispensable car « on ne parle pas seulement d’eau en tant que telle, mais aussi de l’eau comme source de nourriture, d’énergie, de développement social », comme le relève Jay Famiglietti, co-auteur de l’étude et chercheur au NASA Jet Propulsion Laboratory.

Rappelons-le, les nappes souterraines répondent aux besoins domestiques de la moitié de la population mondiale et assurent à elles seules 38 % de l’irrigation agricole.

Aujourd’hui cinq milliards de personnes vivent dans des zones où l’eau risque de manquer, et cette situation pourrait encore empirer sous les effets du changement climatique.

De quoi donner à tous l’envie d’économiser l’eau !